VIRAGE HUMAIN

Accueil > Les Medias > Vidéos (les) > L’Austérité contre les peuples n’est pas la solution... 

Version imprimable de cet article IMPRIMER

L’Austérité contre les peuples n’est pas la solution...

7 novembre 2013, par Lolo

Ce qu’il faut, c’est changer de cap !

Les salariés sont en droit d’attendre des solutions concrètes qui pérennisent les entreprises et l’industrie en France.

La CGT se prononce pour la recherche, l’innovation et le développement de nouvelles filières en cohérence et complémentarité avec celles existantes. De l’argent pour l’investissement productif est à trouver ailleurs.

Nous savons où le trouver  : près de 30 000 milliards de dollars ne vont pas à l’investissement mais à la spéculation dans des paradis fiscaux connus de tous, y compris au cœur de l’Europe  !

Ce qui coûte, c’est la rémunération du capital et des actionnaires (voir la vidéo sur le coût du capital....) Le travail ne coûte pas, il rapporte de l’argent à l’entreprise et à la société.

Depuis 1985, la part des dividendes versées aux actionnaires est passée de 5 à 25 % des richesses créées par le travail des salariés.

Diviser par deux les dividendes libérerait 120 milliards d’euros par an pour les investissements productifs, l’emploi, le financement de la protection sociale et la diminution du déficit public.

Les mesures compétitivité/emploi accentue encore la part qui revient aux entreprises et favoriser les politiques de bas salaires au détriment des besoins des salariés, de la relance par la consommation, du financement la protection sociale.

Il est urgent, au contraire, d’augmenter les salaires, les pensions et les minima sociaux.

Plus que jamais, l’exigence de relever le Smic à 1700 euros est un impératif économique et social.

Alors que le chômage touche toujours plus de femmes et d’hommes, on voudrait nous faire travailler plus. L’argent pour financer la protection sociale existe, la CGT a des propositions qu’elle entend faire valoir.

- 1% d’augmentation des salaires = + 2,5 milliards d’g ;
- égalité salariale femmes/hommes = + 4 milliards d’g  ;
- 10 000 emplois crées = + 1,3 milliards d’g  ;
- lutte contre le travail illégal = + 6 milliards d’g  ;