VIRAGE HUMAIN

Accueil > Un Choix de Société > Les patrons réunis à Lyon adressent un carton jaune au gouvernement 

Version imprimable de cet article IMPRIMER

Les patrons réunis à Lyon adressent un carton jaune au gouvernement

16 octobre 2013, par Lolo

Après deux ans de cadeaux fait par le gouvernement Ayrault aux patrons, ils en veulent toujours plus...

Après les 20 milliards de crédit d’impôt compétitivité emploi accordés par le gouvernement aux entreprises, en 2014 et 2015 la pression fiscale des entreprises devrait baisser d’autant par rapport à 2013 payé principalement par les ménages.

Et non comptant le gouvernement construit un budget 2014 très favorable aux entreprises.

Alors même que les revendications en faveur du pouvoir d’achat des ménages passent à la trappe, pas d’augmentations significatives des salaires combinées à une pression fiscale accrue (Voir votre feuille d’impôts).

Alors hurler pour obtenir encore plus d’un gouvernement menant une politique libérale et très à l’écoute du MEDEF, pourquoi se gêner puisque cela marche...

Pour preuve en moins de 6 semaines le gouvernement enterre la nouvelle taxe sur l’excédent brut d’exploitation des entreprises (EBE), plus vite encore que pour l’épisode des pigeons.

Et si les pigeons c’étaient ces millions de salariés qui ont porté au pouvoir un gouvernement pour changer de politique et qui malgré la pression de la CGT (il est vrai un peu isolée dans la période) continu à avoir une oreille très attentive au CAC40 et à la Finance.

La réponse passe inévitablement par un mouvement social d’ampleur pour obliger ce gouvernement à mener une véritable politique en faveur des salariés.


Réunion de 3000 patrons lyonnais mardi 8 octobre ,

Les patrons ont exprimé leur colère fondé sur 2 items :
- Le coût du travail trop important
- Le Code du Travail !!!

En 2 mots ils prônent un salariat assujetti à leurs propres intérêts ;
il fut un temps où on appelait cela la servitude !!!

le Maire de Lyon (PS) explique, au journal régional, qu’il était présent pour faire l’interface entre le patronat et le gouvernement afin de rendre compte des, je cite "réalités du terrain".

Monsieur le Maire de Lyon, dans une assemblée organisé par la CGT de salariés, de syndicats, congrès... ?
ou dans la rue le 10 septembre dernier pour rendre compte des "réalités du terrain" ?

Pas Vu... et vous ?

Il est vrai que dans la servitude, les réalités semblent n’exister que d’un seul côté.

Lire le communiqué de la CGT du RHONE...


Des cadeaux pour les uns et les miettes pour les autres

- 20 milliards de crédit d’impôt compétitivité emploi pour les entreprises payé par les ménages.
- "l’ennemie affiché pendant la campagne" par le président, la finance s’en sort plutôt bien avec une loi bancaire à minima.
- Une taxation du capital de façade.
- Une réforme des retraite payé par les salariés et les retraités, puisque la hausse des cotisations devrait être compensées par une baisse à venir des cotisations famille suivant la promesse du gouvernement au MEDEF.