VIRAGE HUMAIN

Accueil > + De Social > Le 100% Sécurité Sociale > Classif Agent Dir - Du jamais vu ! 

Version imprimable de cet article IMPRIMER

Classif Agent Dir - Du jamais vu !

2 octobre 2013, par Lolo

Réunion paritaire classification agents de direction

Déclaration de la CGT

Depuis plusieurs années la situation des salariés de l’Institution se dégrade.
Les rapports, expertises se multiplient et tous, y compris ceux commandités par les caisses nationales et l’UCANSS, parviennent à la même conclusion, le personnel de l’Institution est en danger.

Dans ce contexte général déjà préoccupant, notre organisation constate que les difficultés s’accentuent avec les Directeurs de nombreux organismes.
Ces difficultés dans plusieurs caisses prennent une tournure que nous n’hésitons pas à qualifier de « management par la terreur ».
Licenciements à répétition (y compris des Directeurs qui licencient leurs adjoints) remises en cause des droits et usages du personnel… deviennent le quotidien des salariés.
Dans le même temps, certains directeurs se déchainent contre les organisations syndicales, principalement contre les militants de la CGT.
Remise en cause des droits et libertés syndicales, acharnement contre les militants syndicaux.

Notre fédération refuse de laisser croire que ces comportements inadmissibles, relèveraient d’un soudain coup de folie d’individus isolés.

Nous accusons les politiques menées depuis plusieurs années par les caisses nationales d’être responsables de ce climat délétère.

En premier lieu les COG qui fixent les objectifs à atteindre.
Mais surtout, il est notable que ce climat c’est encore dégradé depuis 2005.
Pourquoi 2005 ?

Pour la CGT la politique de rémunération, en supprimant totalement tout automatisme pour les agents de direction, accompagnée de la quasi suppression depuis cette même date des augmentations collectives (valeur du point) a laissé la place à l’individualisation des rémunérations poussée à son paroxysme pour cette catégorie.

Les agents de direction voient depuis 2005 leurs perspectives d’augmentation totalement liée à l’atteinte des objectifs définis par les COG et déclinés par les caisses nationales.

Sans les excuser, nous pouvons comprendre que certains directeurs, confrontés à des pressions insupportables « perdent pieds ».
Nous assistons à un phénomène de transfert de cette pression sur leurs subordonnés directs et ce n’est pas un hasard si ce sont les cadres qui sont désignés par les experts comme étant le plus en danger.

Cette classification des agents de direction mise en place en 2005 est une véritable bombe à retardement qui est en train d’exploser.

Loin de prendre la mesure de cette situation devenue dangereuse, l’UCANSS et les caisses nationales persistent dans leur déni de la réalité.

Le projet de modification du protocole d’accord relatif à la classification des agents de direction ne vise pas à corriger les défauts du texte de 2005 mais va en accentuer les aspects les plus nocifs.

Déjà, et c’est une dangereuse première, le texte se propose de diminuer les coefficients de fonction.
Du jamais vu ! Il fallait oser proposer une classification qui ne propose pas un plus pour les salariés concernés mais une moindre rémunération de leur qualification.

Donc vous proposez de réduire leur rémunération de base et en contre partie d’augmenter la part variable.

La CGT est totalement opposée à ce système pour les raisons développées plus haut mais aussi parce que nous pouvons craindre que cette première qui consiste à diminuer le coefficient de base puisse être reprise pour la classification des employés et cadres.

Ceci pourrait expliquer pourquoi vous avez voulu suspendre les négociations des employés et cadres.
Peut-être dans l’attente de la conclusion des négociations concernant les agents de direction.