VIRAGE HUMAIN

Accueil > Un Choix de Société > 50ème - La CGT a une nouvelle Direction 

Version imprimable de cet article IMPRIMER

50ème - La CGT a une nouvelle Direction

22 mars 2013, par Lolo

Lors de son 50e Congrès à Toulouse les délégués CGT ont élu jeudi soir une nouvelle direction exécutive élargie, de 56 membres avec 40% de nouveaux entrants

Les 977 délégués ont élu les 56 membres de la commission exécutive, en portant Thierry Lepaon en 29e position avec 95,2 % des voix, un vote de confiance pour celui qui devient le secrétaire général du premier syndicat de France.
Les trois prétendants évincés à la succession de B. Thibault ont été élus : Agnès Naton en 43e position (94 %), Eric Aubin, en 45e position (93,8 %), et Nadine Prigent, en dernière position avec (82,8 %).
Parmi ces membres, a été nouvellement élue Manuella à la CFC, ainsi que le secrétaire de notre Fédération Denis Lalys qui a été réélu à la CEC il en est membre depuis le 49ème congrès remplaçant Catherine LEMOINE (FD ORGANISMES SOCIAUX) élue au 48ème, .

Les membres de la CEC voir liste jointe...

Les 56 nouveaux élus réunis dans la soirée ont proposé en son sein un bureau confédéral de 10 membres, avec à sa tête T. Lepaon.

Ce bureau constituera la direction resserrée de la confédération CGT.

LEPAON Thierry Secrétaire Général

LAFONT Eric est le nouvel Administrateur

Ils étaient 8, ils seront 10, le nouveau secrétaire général a indiqué qu’il souhaitait « que chaque membre du bureau ait une responsabilité clairement identifiée. Les dossiers seront répartis dans quinze jours ».

Les membres du Bureau Confédéral :
- AUBIN Eric (fédération construction bois et ameublement)
- BERTRAND Marie-Laurence (Finances)
- BINET Sophie (UGICT)
- LAFONT Eric (Union départementale de l’Alllier)
- LATTAUD Philippe (Union départementale du Val d’Oise)
- LE BOT Agnès (Union départementale du Nord )
- LEPAON Thierry (Union départementale du Calvados)
- LESAGE Valérie (Union départementale Seine et Marne)
- NATTON Agnès (Union départementale Haute Savoie)
- OUSSEDIK Mohammed (fédération du verre et céramique)

Les votes :
- Le rapport d’activité adopté par 87,5% des voix
- Le document d’orientation est adopté à 85,1% des voix
- Les règles de vie sont adoptées à 84,3% des voix
- Annexion des règles de vie aux statuts à 70,6% des voix
- Les modifications statutaires sont adoptées à 76,6% des voix


Depuis 1947, la CGT a été dirigée successivement par :
Benoît Frachon (1948-1967), Né le 13 mai 1893 au Chambon-Feugerolles (Loire) ; mort le 4 août 1975 aux Bordes (Loiret). Ouvrier métallurgiste ; secrétaire de la CGTU (1933-1936) ; secrétaire de
la CGT (1936-1939) ; secrétaire général de la CGT (5 septembre 1945-16 juin 1967) ; président de la CGT (1967-1975) ; membre de l’Assemblée consultative provisoire (1944-1945)
.
Georges Séguy (1967-1982), Né le 16 mars 1927 à Toulouse (Haute-Garonne). Typographe puis ouvrier du service électrique de la SNCF ; secrétaire de la Fédération CGT des cheminots (1949-1957)
puis secrétaire général (1961-1965) ; membre de la Commission administrative de la CGT (1961-1965), du Bureau confédéral (1965-1982) ; secrétaire général de la CGT (16 juin 1967-18 juin 1982) ; membre de sa commission exécutive (1982-1992) ; président de l’Institut CGT d’histoire sociale (1982-2002) et son président d’honneur à partir de 2002 .

Henri Krasucki (1982-1992), Né le 2 septembre 1924 à Wolomin (Pologne) ; mort le 28 janvier 2003 à Paris. Ajusteur chez Renault ; secrétaire de l’Union départementale CGT de la Seine ( à partir de 1949) ; directeur de la Vie ouvrière (1960-1982) ; membre du Bureau confédéral (1961-1992) ; secrétaire général de la CGT (18 juin 1982-31 janvier 1992).
Louis Viannet (1992-1998), Né le 4 mars 1933 à Vienne (Isère). Employé des PTT ; secrétaire général adjoint de la fédération CGT des Postes et télécommunications (1972-1979) ; membre de la Commission exécutive de la CGT (1972-1999) ; secrétaire général de la fédération CGT des Postes et télécommunications (1979-1992) ; membre du Bureau confédéral (1982-1999) ; directeur de la Vie ouvrière (1982-1992) ; secrétaire général de la CGT (31 janvier 1992-5 février 1999).
Bernard Thibault depuis 1999, Né le 2 janvier 1959 à Paris. Employé de la SNCF ; secrétaire Fédération CGT des cheminots (1990-1993) ; puis secrétaire secrétaire général de la CGT à partir du 5 février 1999.


De La bouche même de Thierry LEPAON, la CGT va rester « un syndicat exigeant ». Reconnaissant que le gouvernement a « moins de mépris » que le précédent à l’égard des syndicats, il a néanmoins prévenu : « On ne lâchera rien sur notre volonté de faire en sorte que les conditions de vie et de travail des salariés puissent s’améliorer ».

Évoquant ses relations futures avec le gouvernement, « essayons de nous parler, de nous respecter », a-t-il souhaité. François Hollande, « je le rencontrerai sans doute prochainement pour lui réaffirmer le besoin de changement », a-t-il déclaré devant la presse à l’issue du 50e congrès de la CGT.

Concernant la CFDT une « fracture existe bien » avec le signataire de l’accord emploi, « mais notre volonté de travailler avec les autres organisations syndicales reste intacte », a-t-il affirmé alors que cette ligne a été critiquée au congrès.

Ce « désaccord » ne doit « pas contraindre » la CGT à « un repli identitaire », et « nous allons essayer de construire un 1er mai le plus unitaire possible », notamment avec la CFDT, a-t-il réitéré.

Voir les 3 derniers congrès de la CGT
- Lien vers le 48ème...
- Lien vers le 49ème...
- Lien vers le 50ème...

Portfolio