VIRAGE HUMAIN

Accueil > l’Histoire sociale > Histoire et Mouvement social > DISPARITION - mort d’un résistant Raymond Aubrac à 97 ans 

Version imprimable de cet article IMPRIMER

DISPARITION - mort d’un résistant Raymond Aubrac à 97 ans

1er mai 2012, par Lolo

Co-fondateur du mouvement « Libération Sud », Raymond Aubrac était l’une des dernières personnalités de la Résistance à avoir connu Jean Moulin.

Il était également le dernier survivant des chefs de la Résistance réunis et arrêtés en juin 1943 à Caluire (Rhône) avec le chef du Conseil national de la Résistance (CNR).

Citoyen très actif
En 1947 et 1950, il avait été témoin à charge lors des deux procès du résistant René Hardy, décédé en 1987, accusé d’avoir livré Jean Moulin à la Gestapo et acquitté au bénéfice du doute. Sa femme Lucie Aubrac, qu’il avait épousée en 1939, elle aussi héroïne de la Résistance, est morte en 2007 à l’âge de 92 ans.

De son vrai nom Raymond Samuel, il était resté un citoyen très actif, se rendant pendant des années en compagnie de sa femme pour témoigner et raconter la Résistance dans les collèges et les lycées, dont un nombre croissant portait leur nom.