VIRAGE HUMAIN

Accueil > Les Campagnes d’infos > Retrait de la "Loi Travail" > Loi travail - 49-3, une déclaration de guerre contre les salarié(e)s, les (...) 

Version imprimable de cet article IMPRIMER

Loi travail - 49-3, une déclaration de guerre contre les salarié(e)s, les citoyen(ne)s...

12 mai 2016, par Lolo

Plus d’ 1 Million 300 signataires de la pétition "Loi Travail : non, merci !", plus de 70% des citoyen(ne)s opposé(e)s à cette Loi, confortée par des mobilisations importantes depuis 3 mois qui ont pris racine en France pour combattre le projet de loi Travail et porter l’exigence de nouveaux droits sociaux pour les salarié(e)s.

Quelle est la réponse du gouvernement ? Le passage en force !
Passage en force auprès des salarié(e)s et citoyen(ne)s, pour rappel : Ce projet de loi ne figurait pas dans le programme du candidat Hollande.
Passage en force auprès des parlementaires élu(e)s par le peuple, sans débat démocratique.

François Hollande et Manuel Valls n’ont pas trouvé de majorité pour voter la Loi Travail, ni dans le pays ni à l’Assemblée. A l’aide de l’article 49.3, ils commettent un “déni de démocratie” (dixit François Hollande en 2006) et empêchent le parlement de se prononcer.

Comme lors de la mobilisation du Contrat Premier Embauche, le 49.3 ne marque pas la fin de l’histoire.
Nous pouvons obtenir le retrait de cette loi en nous mobilisant nombreuses et nombreux.

Les salarié(e)s sont méprisés, les citoyen(ne)s bafoués et leurs représentants ignorés.

Un code du travail par entreprise
à l’opposé de la "hiérarchie des normes",
élément protecteur et égalitaire, perdure dans le projet de loi.
Scandaleux !

Cette situation renforce la nécessité d’amplifier les mobilisations
sur tout le territoire afin de construire deux nouvelles journées
de grèves et manifestations le mardi 17 mai et le jeudi 19 mai prochains.

La CGT dans son ensemble doit dès aujourd’hui affirmer que comme pour le CPE cette Loi peut être abroger et le 1er ministre et son gouvernement démissionné.

Cela passe par une amplification du mouvement portée dans toutes les boites, toutes les branches, portée par le plus grand nombre de salarié(e)s et citoyen(ne)s pour faire des 80 ans de l’anniversaire du mouvement ouvrier d’ampleur de 1936 une réalité en 2016 "Baissons les manettes !!!".

C’est dans les entreprises et dans la rue que le peuple
obtiendra l’abrogation de cette Loi scélérate.