VIRAGE HUMAIN

Accueil > + De Social > Dans les caisses de Sécu > Prime d’intéressement 2021 à la SECU... 

Version imprimable de cet article IMPRIMER

Prime d’intéressement 2021 à la SECU...

13 avril, par Lolo

Vous êtes plus de 26 000 à avoir consulté cet article et vous êtes très nombreux à y accéder chaque jour.
Merci de votre fidélité, elle contribue à favoriser l’alimentation du site.

Continuez à nous être fidèle en navigant régulièrement sur cette plate forme alimentée plusieurs fois par semaine.

Lolo
Webmaster


Les montants de l’intéressement par branche et par caisse sont dans "documents joints" à la fin de cet article, bonne lecture…
Le Webmaster

Présentation lors de la
Réunion Paritaire Nationale du 13 avril 2021 en Visio...

Lire la déclaration préalable Ici...


RESULTATS 2020, prime d’intéressement payée sur l’année 2021 (en mai)*.

La Cgt dénonce les critères aléatoires et les objectifs inatteignables imposés aux personnels pour le déclenchement de l’attribution de cette prime.
Ce mode de rémunération est contraire au principe du financement de notre Sécurité sociale parce que chaque euro versé est désocialisé et non contributif.
Cela revient à scier la branche sur laquelle nous sommes assis, alors même que la Cgt se bat pour promouvoir le salaire socialisé à tous les niveaux dans la société !
Seul le salaire socialisé permet une prise en charge suffisante d’une santé publique de qualité.

La Cgt se veut garante d’une Sécurité sociale solidaire telle que voulue par le CNR et mise en place par Ambroise Croizat, militant Cgt et ministre communiste.
C’est pourquoi la Cgt se bat pour la pérennité de son financement par les cotisations assises sur les richesses créées par les salariés.

Or, en s’attaquant au financement même de la Sécu par la multiplication de dispositifs pour échapper aux cotisations et contributions sociales, ainsi que les remises en cause gouvernementales successives depuis des décennies ont montré tout particulièrement leurs limites à l’occasion de la pandémie.

Pourtant face à cette crise, l’heure n’est pas à la résignation, ensemble avec la Cgt exigeons l’augmentation des salaires, une classification qui reconnaisse l’implication quotidienne des salariés, des emplois de qualités, pour la sauvegarde de la SECU, et contre l’austérité...

Avec la Cgt revendiquons 1/2 mois de salaire supplémentaire avec un minimum de plus de 1.000 euros

C’est bon pour les FINS de MOIS,
c’est bon pour la SANTE,
c’est bon pour la SECU,
et c’est tout bénef pour la reprise de l’économie Française...

STOP aux exonérations de cotisations, aux primes et intéressements dont les montants ne sont pas socialisés…
OUI à l’augmentation conséquente de la valeur du point.

Urgence pour l’augmentation des salaires,
A la SECU augmenter la valeur du point...

La crise sanitaire liée au Covid-19 avec son 3ème confinement remet en perspective l’importance de la transformation de la prime d’intéressement.
La Cgt revendique la transformation de la prime d’intéressement depuis sa création, pourquoi ?

Pour 3 raisons importantes !
1 ) son caractère injuste :
La prime est proratisée en tenant compte de certaines absences :
• Garde d’enfant malade
• Solidarité familiale
• Arrêt maladie
• Invalidité
• Congé parental ou de présence parentale
• Sapeur-pompier volontaire
• Formation financée par un projet de transition professionnelle (ancien CIF)
• Grèves, etc.

2 ) Son caractère non contributif :
La Cgt revendique un haut niveau de protection sociale par l’intermédiaire notamment d’un système solidaire de Sécurité sociale dont le financement est basé sur la cotisation sociale.
Ne parlez pas de « charges sociales », mais de « salaire socialisé ».
La prime d’intéressement n’est pas du salaire.
Elle n’est pas soumise à cotisations sociales et n’est pas prise en compte par exemple pour déterminer le montant des indemnités journalières de maladie, des allocations chômage ou de la pension de retraite.

3 ) Son caractère aléatoire :
A titre d’exemple, les salariés de la branche Maladie percevront en moyenne une prime d’intéressement de 968,07 € alors que le montant maximal théorique par ETP est de 1 029,82 € soit une perte de 61,75 € (pouvant même aller jusqu’à 156,86 € dans les CPAM).
En effet, le taux d’utilisation de la masse globale d’intéressement au titre de 2020 est de 93,56 % soit près de 5,21 Millions d’euros non distribués au personnel de la branche Maladie.

Taux d’utilisation de la masse globale d’intéressement :
Soit 7,3 Millions d’euros non distribués cet année pour l’ensemble des agents de la Sécurité sociale.

Pour ces 3 raisons, la Cgt revendique la transformation de la prime d’intéressement en un demi mois de salaire supplémentaire avec un minimum de plus de 1 000€.

Dans les caisses de la Sécurité sociale...

En plus de supprimer des emplois, l’employeur partage les quelques euros entre ceux qui restent alors même que nous sommes en RMPP de rigueur depuis 2014 (QuintessenceSecu mars 2019)... MERCI PATRON...

Comparer les deux tableaux ci-joints :

DES SUPPRESSIONS D’EMPLOI...
Sur la COG 2018-2022, c’est plus 12.000 postes supplémentaires qui seront supprimés, soit une accélération deux fois supérieures à ses 15 dernières années… (lire l’article : SALAIRES, EMPLOIS : le Personnel de la SECU comme variable d’ajustement de la rigueur budgétaire)...

En 20 ans c’est bien un véritable plan sociale à la SECU
qui n’en porte pas sont nom, c’est pourtant
1/4 des effectifs qui seront supprimés...

En effet, à l’heure actuelle, ce sont des suppressions de postes qui ont lieu à la SECU soit 15,40% de personnel en moins depuis 15 ans, moins 23.554 salariés (Les effectifs CDI dans la SECU poursuivent leur baisse depuis 2013 pour atteindre 145.566 en 2017 contre 169.120 en 2003)

Dans le même temps plus de 26% des départs de la Sécu en 2017 sont dues soit pour 2.131 salariés, à une démission, ruptures conventionnelles ou licenciements….
source PLFSS 2019

L’intéressement est de part nature variable donc 93 millions d’euros cumulés qui avait été provisionné pour l’attribution de l’intéressement n’on pas été versées du fait de la non atteinte des objectifs… 16 millions en 2018… #foutagedeguelle comme rappelé lors de la RPN classif...

Est ce une coïncidence si l’intéressement "possible" n’a cessé de croître alors même que les effectifs diminuent et que la valeur du point stagne depuis des années ?
Tous cela à un nom : #le partage de la misère

RIEN POUR LA VALEUR DU POINT A LA SECU
UNE RMPP A 1,5% PENDANT 5 ANS
UNE CLASSIFICATION AU RABAIS

Et dans le même temps 60 milliards d’euros (60.000.000.000€), de liquidités restituées aux actionnaires du CAC 40 en 2019 dépassent le niveau record de 2007, elles ont augmenté de 12 % par rapport à l’année dernière.
Les profit du CAC 40 explosent ces dernières année, pour preuve en 2019 ils ont dépassée les 91,15 Milliard€, 88,5 Milliard€ en 2018, ils étaient de 93 Milliard€ en 2017 pour les entreprises du CAC 40 plus 24% par rapport à 2016

Avec le CISE et le pacte de responsabilité c’est 100 milliards de cadeaux aux employeurs et ce sans contrepartie d’embauche.
Pire depuis 2018 c’est une suppression des cotisations "dites employeurs" véritable Hold up sur nos salaires...
Pour les chômeurs, c’était de nouvelle règle dramatique et applicable au 1er avril, toujours plus de flicage et pas beaucoup plus d’espoir de retrouver un emploi.
Pour les salariés après la loi El Khomri, les ordonnances Macron sur la loi travail, La réforme de la formation, la fusion AGIRC/ARCCO, la réforme de l’assurance chômage et la retraite par points et maintenant les ordonnances dans le cadre de la Loi sanitaire d’urgence...

Pour "CES NANTIS" qui ont un emploi, il faut travailler toujours plus, dans des conditions toujours plus dégradées, céder nos congés alors qu’on confiné pour la 3ème fois et pour cela il faut bien agiter "UNE CAROTTE" puisque la valeur du point (le salaire) n’a pas augmenté depuis 2010... Oups si 0,5% en 2017... lol.

Les primes et l’intéressement ne sont pas "socialisé" et donc tout bénef pour l’employeur, à l’heure de la casse accélérée de notre protection sociale et de la Sécurité sociale en particulier, encore une manière de s’attaquer au salaire socialisé.
Qui plus est dans ce contexte de pandémie, qui montre les défaillance et les conséquences des décisions néolibérales sur notre santé...

Source UCANSS


Un "Focus" pour exemple dans la branche recouvrement :

Pour l’exemple sur la variabilité :
Concernant le personnel des URSSAF de la région Rhône-Alpes.
La prime d’intéressement 2020 payée en mai 2021 s’élève à 1 011,68 elle était de 968,29 euros l’année dernière. Voir les montants dans le URSSAF.
La prime dans les URSSAF en très nette baisse depuis 2014 elle enregistre depuis l’année 2018 (938,71), 2019 et 2020 une forte remontée…
(En effet l’intéressement ne cessait de baisser : 758,54 euros en 2017, 806,73 euros en 2016 ; 822,28 euros en 2015 ; alors qu’il était de 871,16 euros en 2014).

Pour rappel : Le nombre de salariés (équivalent temps plein) éligible à l’intéressement de la branche recouvrement (ACOSS, URSSAF, CERTI, CGSS, CCSSL et CSS) s’établissait à 13.489 en 2015 contre 13 684 en 2014, il était de à 13.976 en 2013 contre 14.205 en 2012.

Soit en 3 ans, 716 emplois de moins dans le recouvrement, personnel non remplacé, licencié ou "licencié volontaire" grâce à la rupture conventionnelle. Attention dans la SECU les licenciements pour insuffisance professionnelle se multiplient.

La masse salariale globale des URSSAF se réduit d’années en années ; elle s’établie en 2017 à 512,24M€, alors qu’elle était en 2016 à 517,48M€ ; en 2015 à 516,82M€ ; en 2014 à 527,39M€ et en 2013 à 539,02M€.

Soit 26,78M€ de moins de masse salariale dans le recouvrement en 4 ans. Surtout faîtes des efforts, mais ne vous attendez pas à des augmentations.


*Rappel :
La Loi macron à changé l’attribution des primes d’intéressement, paiement en mai, mais désormais le salarié doit expressément demander le paiement à l’employeur, sinon la prime est placée.

23.700