VIRAGE HUMAIN

Accueil > Questions Economiques > Notes ECO > Note Eco n°153 

Version imprimable de cet article IMPRIMER

Note Eco n°153

14 mai, par Lolo

La note économique n°153 sur l’utilité sociale des métiers

« Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune. » Cette phrase, citée par le président de la République lors de son allocution télévisée du 13 avril 2020, est tirée de la Déclaration des droits de l’Homme de
1789.

Elle tombe à point nommé face à la crise du Covid-19, mais elle est encore bien loin d’être appliquée.
Cette crise sanitaire est une occasion inespérée de redéfinir la hiérarchie sociale des métiers qui est à peu près inversée par rapport à la hiérarchie des salaires (Méda, 2020).
En effet, si l’on met en regard la hiérarchie salariale actuelle des professions avec leur rôle face au Covid-19, on constate une inversion complète pour une grande majorité d’entre eux : les métiers aujourd’hui applaudis, reconnus
comme vitaux, sont en grande majorité en bas de l’échelle sociale.
Ils ont été dévalorisés socialement, symboliquement et financièrement.
Inversement, certaines professions aujourd’hui à l’arrêt car jugées non indispensables (comme les lobbyistes ou les expert·e·s en relations publiques) sont souvent très bien payées.
Une remise en cause de cette hiérarchie devrait être proposée aujourd’hui, si l’on veut qu’effectivement les distinctions sociales reflètent leur utilité sociale…