VIRAGE HUMAIN

Accueil > Agenda > Retraite, En grève reconductible (toutes et tous...) 

Version imprimable de cet article IMPRIMER

Retraite, En grève reconductible (toutes et tous...)

28 octobre, par Lolo

Avec Macron, le président des ultra riche, la vision politique est très simple : Les salariés doivent travailler plus longtemps pour gagner moins, afin de permettre aux actionnaires de s’enrichir encore plus... CQFD
Lire aussi : Riches de tous pays réjouissez-vous...

Les 17, 12, 10, et 5 décembre 2019, On lâche Rien, tous les salariés de la SECU dans l’action…
A la Sécu, Pour un grand mouvement le 17 décembre 2019......

CONTACT : Journal spécial retraite à destination de la population, disponible dans les UL et UD et auprès des militants syndicaux Cgt...

TOUTES ET TOUS CONCERNÉS ! TOUTES ET TOUS PERDANTS...

A quel âge vais-je pouvoir prendre ma retraite ?
Avec combien ?

Voici les question que tous le monde se pose et auxquelles il faut apporter des réponses concrètes.
Nous avons un des meilleurs systèmes de retraite au monde, si ce n’est le meilleur. Pourtant, le président de la République a décidé, par idéologie pure, de l’anéantir. Au nom du marché, on remet en cause le principe de solidarité qui fait la force de la protection sociale en France.
Tout ce qui touche aux questions sociales, ou à la santé, est désormais considéré comme une dépense qu’il faut réduire.

Le projet présenté vise à nous faire travailler plus longtemps, avec une pension aléatoire en fonction d’une valeur de point fluctuante.
C’est une gestion individualisée des retraites visant à opposer les professions entre elles.

Au contraire, avec la Cgt mobilisez vous Voir l’article A la Sécu : Grève le 5 décembre et sa reconduction..., car nous considérons que la protection sociale, la retraite, la santé, sont des investissements qu’il faut développer.

Ils sont les symboles d’un pays moderne qui protège ses citoyens de la maladie et de la misère, car si nous considérons que notre système actuel doit évoluer, il n’est pas nécessaire d’en changer les fondements.

Certains sujets ont peu de liens avec la question des retraites.
Ainsi, pour réduire les inégalités de pensions entre les hommes et les femmes, il faudrait d’abord que ces dernières soient payées comme les hommes durant leur activité.
À ce jour, et malgré de nombreuses déclarations présidentielles, cet écart n’est pas réduit faute de mesures contraignantes pour les entreprises, notamment les plus grandes.

La Cgt a proposé plusieurs pistes pour améliorer notre système : que les années d’études soient prises en compte afin que les futures générations ne soient pas contraintes de partir à 70 ans ; que toutes les formes de travail soient assujetties à cotisations, des employeurs ou donneurs d’ordre, à l’instar des travailleurs de plateformes face aux géants du numérique.
La retraite, ce n’est ni une affaire de spécialistes, ni de techniciens de l’économie. C‘est du concret.
À la Cgt, nous croyons au débat, un débat contradictoire qui permet à chacune et chacun de se forger une opinion.

La mobilisation s’impose... Elle doit être massive face aux enjeux, il est impératif de défendre notre système de retraite… Ne laissons pas la finance dicter notre avenir… Sinon...


La Vidéo


Affiche


Tract Retraite Collectif Secu action du 5/12


En Savoir Plus...

Les retraités actuels sont-ils concernés ?
OUI ! Certes, la réforme est supposée s’appliquer à la génération née après 1963.

Mais avec ce projet, les pensions des retraités actuels vont baisser car :
• les pensions resteront indexées sur l’inflation moins favorable que l’indexation
sur les salaires ;
• les conditions pour les pensions de réversion sont revues à la baisse ;
• l’action sociale va disparaître (logement,perte d’autonomie, loisirs…) ;
• en restant sur une logique de non-augmentation des recettes, l’évolution des
besoins et du nombre de retraités aura forcément un impact sur le niveau des
pensions actuelles !

En Belgique les salariés ont gagné !
Grâce à une forte mobilisation et une unité syndicale unanime, les travailleurs belges ont contraint le gouvernement à remballer son projet de système de retraites par points en 2018. À NOUS DE JOUER !

Pour Rappel…
Champion du monde Grâce à notre modèle social actuel, le taux de pauvreté des retraités en France est de 6,3 % chez les 65-74 ans et de 9,5 % chez les plus de 75 ans, selon Eurostat.
C’est l’un des taux les moins élevés au monde.

15 millions de retraités sur 16 au total bénéficient d’au moins un dispositif de solidarité (enfant, maladie, chômage, veuvage, handicap…).

Et les régimes spéciaux ?
Par le haut. Ces régimes sont le fruit de l’histoire et de conquêtes sociales, comme c’est le cas pour les conventions collectives dans le privé.
Faire de la fin de ces régimes un enjeu central de la réforme sous prétexte de plus d’égalité pour tous est un leurre.
Le gouvernement veut surtout tirer les droits de tous vers le bas !
Plutôt que d’opposer les salariés du privé et du public, il faut nous unir pour imposer les droits vers le haut.

Oui, il n’est pas normal qu’un conducteur de bus du Havre parte plus tard à la retraite que celui de Paris.
Alors revendiquons que tous les salariés qui exercent un métier pénible puissent partir plus tôt !
Supprimer ces régimes est avant tout un choix politique de casse des statuts et des garanties collectives.
La Cgt s’y oppose et propose l’harmonisation des droits les plus favorables aux salariés.


Témoignage du Secrétaire Fédéral du syndicat Belge FGTB