VIRAGE HUMAIN

Accueil > Les Dossiers de VH > Urgence : Augmentez les Salaires/Classif > 2019 - La classification à la SECU c’est reparti.... Ou presque... 

Version imprimable de cet article IMPRIMER

2019 - La classification à la SECU c’est reparti.... Ou presque...

8 février, par Lolo

Vous êtes plus de 2.800 à avoir consulté cet article et vous êtes très nombreux à y accéder chaque jour.
Merci de votre fidélité, elle contribue à favoriser l’alimentation du site.

Continuez à nous être fidèle en navigant régulièrement sur cette plate forme alimentée plusieurs fois par semaine.
Lolo Webmaster


Prochaine RPN le 19 mars 2019... A suivre sur VH

Le 20 février 2019

Rien concernant la RMPP et toujours pas d’enveloppe pour la classification 2019.

Suite à l’attribution des 11 Millions 600 hors RMPP, l’arbitrage du COMEX pour l’attribution d’une prime est de 257€ brut pour les salariés dont le coefficient développé est inférieur ou égal à 259 points (coefficient de base + points d’expérience + points de compétence) soit 1 876 € bruts, et excluant ainsi 8 salariés sur 10 soit 80% du personnel de la SECU de sont attribution.

On nous prend pour des pigeons, en nous jetant les miettes…. Cela n’augure rien de bon pour la suite de la négo classification...

Lire le Flash info ici...


Le 15 février 2019
La Cgt à lu le communiqué de l’intersyndicale complète soit la CGT, FO, CFDT, CFTC, CFE-CGC, SUD sur l’attribution d’une prime lors de l’INC UCANSS...
Voir le flash info FD et le communiqué commun...

Lors de cette séance, l’UCANSS avance ces réflexions sur la classification...
- Elargissement de la prime de résultat
- Revalorisation des salaires d’embauches
- Déplafonnement de la plage d’évolution, puis propositions de ré-plafonnement...

Bref rien de nouveau depuis 2012 soit INDIVIDUALISATION... INDIVIDUALISATION... à tous crins, Bref les uns contre les autres… pour ce partager les miettes, jusqu’à quand l’UCANSS va nous prendre pour des pigeons... l’UCANSS voudrait il faire du moderne avec de l’ancien ?

Le 6 févier 2019
L’intersyndicale d’origine, soit la CGT, FO, SUD, CFTC, CGC informe l’employeur par communiqué le 6 février 2019, qu’il lui faudra répondre aux exigences du personnel en matière salariale avant toute négociation sur la classification, soit l’augmentation de la valeur du point et une prime de rattrapage pour tout les salariés de la SECU...

Le 7 février 2019
Dernière minute :

L’employeur UCANSS annule le 7 février la tenue de la RPN prévue le 12 février 2019 sur la classification.
L’UCANSS invoque qu’elle n’a toujours pas la notification du cadrage de la RMPP pour 2019.
Le ministère le 29 janvier avait annoncé a l’intersyndicale qu’une réponse sur la prime devait être transmise avant la fin de la semaine 6 ainsi que le montant de l’enveloppe RMPP pluriannuel (2018-2022).

Encore une fois le gouvernent Macron au service des Ultra-riches*, reste sourd et méprisant face aux revendications des salariés de la SECU mobilisé(e)s le 18 décembre 2018 et le 29 janvier 2019 avec des taux de grévistes importants soit respectivement 30% et 24% lors de ces deux dates.


Petit rappel...

Le 13 novembre 2018
Lors de la première séance l’employeur a fournis sur table un bilan de la classification actuelle.

Les personnels de la sécurité sociale sont soumis depuis 2004 à une classification dont la Cgt n’est pas signataire.

En 2004 la volonté non affiché de l’employeur et dénoncé par la Cgt était bien de faire des économies budgétaire sur la masse salariale, mais aussi d’individualiser les cadres en fonction de leurs adhésions au big bang institutionnel (départementalisation, régionalisation, suppressions massives de postes avec gestion de la dégradation des conditions de travail...).

Cette classification 2004 passée en point contre celle de 1992 qui était en pourcentage à montré rapidement ces effets préversent en terme d’évolution salariale pour l’ensemble des personnels de la sécurité sociale et notamment pour l’encadrement.

Puis entre 2013 et 2014, l’employeur ouvre 20 mois d’un simulacre de négo sans un centime mis sur la table, et sans signataires au bout du compte, voila que l’UCANSS nous affirme aujourd’hui avoir les moyens de ces ambitions pour l’année 2019, intégration des personnels RSI oblige...

Deux séance fin 2018 et toujours pas d’enveloppe budgétaire et surtout on ne sait pas à quelle hauteur elle ce situe, malgré tout l’employeur avance ses billes...

Classification 2019, tout est négociable… Que le personnel de la SECU prennent l’employeur aux mots…

Le 11 décembre 2018
A ce jour aucune enveloppe alloué par l’Etat n’est présentée aux Fédérations et l’UCANSS parle d’une RMPP desserré sur un plan pluriannuel bien qu’il soit toujours en attente d’une lettre de cadrage.

En séance l’employeur assume la remise de documents sur table targuant que tous est discutable alors même qu’il nous annonce avoir le soutien du gouvernement pour négocier cette classification… De qui ce moque t’on !!! Certainement pas de 141.811 salariés de la sécurité sociale….

L’employeur a donc déjà l’architecture, les tenants et les aboutissants d’une classification dévoilé seulement par petit bout aux organisations syndicales…

Une proposition lors de la RPN du 11 décembre 2018 d’une seule grille sur 8 niveau (A à H) avec 4 niveaux employé(e)s et 4 niveaux cadres fusionnant les 4 classifications existantes en une seule (Employé/Cadres [124.932 salariés], Informaticiens [5.542], Ingénieurs-conseils [349] et personnel des établissements [10.987]).

L’affiche Classification et Salaires 2019


Pour En Savoir Plus...

Voir l’article sur la classif avortée….


* Les ultra-riches...
Ce sont ces personnes dont la fortune nette dépasse les 50 millions de dollars. Ils ne sont que 128 200 dans le monde mais leur nombre est en forte hausse.
En 2013 ils n’étaient « que » 98 700.
Les Français pas mal lotis avec ses 4.100 ultra-riches, 5.500 en Allemagne, et 4.700 au Royaume-Uni...

Les riches sont donc de plus en plus riches, et les pauvres de plus en plus pauvres.
Les 1% les plus riches de la planète (ceux dont la fortune dépasse les 630 000 euros) détiennent en effet 50% des richesses du globe... tandis que les plus pauvres ne détiennent que 1% de celles-ci.

Et une classification à moindre coût pour les salariés de la SECU.
Merci qui ? Merci Macron et son gouvernement des Ultra-riches.