VIRAGE HUMAIN

Accueil > + De Social > Dans les caisses de Sécu > A la SECU pour nos salaires, le 25/6 et les 19/3, 29/1 et 18/12... 

Version imprimable de cet article IMPRIMER

A la SECU pour nos salaires, le 25/6 et les 19/3, 29/1 et 18/12...

29 janvier, par Lolo


Vous êtes plus de 3.500 à avoir consulté cet article pour encourager la mobilisation à la SECU et vous êtes très nombreux à y accéder chaque jours.
Merci de votre fidélité, elle contribue à favoriser l’alimentation de se site.
Continuez à nous être fidèle en navigant régulièrement sur cette plate forme alimentée plusieurs fois par semaine.


Grève à la SECU le mardi 25 juin 2019 avec une taux historique et jamais atteint de 36% au niveau national

Les fédérations réunies en intersyndicales le mardi 4 juin 2019, décident suite à la dernière RPN, d’appeler l’ensemble des salariés de la sécurité sociale à se mettre en grève le 25 juin 2019 prochain, afin d’obliger l’employeur à retirer son projet et ouvrir de véritable négociation. (Voir l’article et le tract….)
- 1) Une motion sera transmise à chaque syndicat ou section syndicale afin d’être renvoyé à l’UCANSS, Cliquez ICI...
- 2) Une déclaration des fédérations sera envoyé aux bases syndicales afin d’appeler à la grève du 25 juin et d’envisager la perspective d’une montée sur Paris à la rentré, Cliquez ICI...
- 3) Un courrier sera envoyer pour une demande de RDV auprès de ministère au plus tard le 25/6 au matin.
- 4) La Cgt à informé par voie de presse de cette journée de grève à la Sécu. Cliquez ICI...
- 5) Lire aussi le tract d’appel à la grève du Collectif Sécu Cgt. Cliquez ICI..
- 6) Une affiche a été réalisée. Cliquez ICI...

Grève à la Sécurité Sociale, le 25 juin, tous les salariés, employé(e)s et cadres, pour une très forte journée de mobilisation contre le projet de classification de l’UCANSS

Le 25 mais 2019, après avoir lu la déclaration intersyndicale... Cgt, Fo, Cfdt, Cftc, Cgc exigeant le retrait du projet classification de l’employeur, l’ensemble des organisations syndicale représentative Cgt, Fo, Cfdt quittent la RPN, la balle est désormais entre les mains du COMEX et de l’UCANSS.

L’intersyndicale appellent les salariés à se mobiliser massivement le 25 juin prochain jours de la RPN classification, afin que l’UCANSS ouvre de véritable négociation.


25,7% au niveau national, taux de grévistes en région : le 25 juin 2019

Ile-de-France 23,1
Grand-Est 34,2
Nouvelle-Aquitaine 38,9
Auvergne-Rhône-Alpes 44,4
Normandie 29,7
Bourgogne-Franche-Comté 35,0
Bretagne 46,1
Centre-Val-de-Loire 27,6
Corse 39,1
Occitanie 41,8
Pays-de-la-Loire 34,2
Hauts-de-France 37,7
Provence-Alpes-Côte-d’Azur 51,2
Outre Mer 10,0


17,4% de grévistes à la SECU et plus de 350.000 manifestants et plus 36.000 en région Auvergne Rhône-Alpes ont battu(e)s le pavé dans toute la France et s’est concrétisé par de nombreuses grèves et actions dans les entreprises, les services, l’éducation.

Les salariés, retraités, privés d’emplois sont déterminé à ce faire entendre leurs revendications pour pouvoir vivre de leur travail, de leur retraite, pour plus de justice sociale et porter un mouvement social contre la politique libérale et antisociale du président des ultra riches.

Le mécontentement social monte et grandit, alors le 19 mars 2019 jour de la RPN Classification à l’UCANSS, tous en grève et en manifestation.

Les salariés veulent vivre décemment de leur salaire. La richesse, ce sont eux qui la créent. Elle doit être répartie plus équitablement pour que tous puissent faire face aux aléas de la vie.
Nous aspirons tous à une véritable justice sociale et fiscale.
Nous réclamons davantage de libertés publiques et individuelles.

Le président de la République et son gouvernement restent sur leurs positions :
- Les salaires stagnent, la casse de la Sécurité Sociale se poursuit et s’accélère,
- Le prix des produits de consommation courante augmente,
- Les lois portant atteinte aux libertés syndicales et de manifester sont votées,
- La suppression de l’ISF n’est toujours pas remise en cause.

L’AUGMENTATION DE LA PRIME D’ACTIVITE N’EST PAS LA SOLUTION !

Ce n’est pas l’aumône que nous faisons !!!
Pas question de partager des miettes, nous ne sommes pas des pigeons !!!
Il faut que s’arrêtent le mépris, la manipulation du gouvernement et du patronat !!! La répression ne nous intimidera pas. Ça Suffit…

Dans la Sécurité Sociale, les mobilisations du personnel depuis juin 2018 ont contraint le Ministère à débloquer une enveloppe pour une prime exceptionnelle. Malheureusement, le compte n’y est pas : la proposition d’une prime d’un montant forfaitaire de 257 € bruts excluant près de 80 % du personnel, c’est consternant !
Le Ministère et l’UCANSS entretiennent l’individualisation et l’opposition des agents entre eux.

Alors que depuis de nombreuses années, ce sont tous les salariés qui perdent du pouvoir d’achat !!!

ILS NE NOUS ENTENDENT PAS ASSEZ !

Une prime de rattrapage de 300 € bruts, portée par la Cgt, pour tous (soit 42 M€) c’est possible avec :
- les excédents budgétaires de fonctionnement remontés au national par les directeurs des organismes locaux,
- les 93 M€ au titre des autorisations de dépenses non distribuées, ces cinq dernières années, pour la prime d’intéressement.

AU-DELA DE LA PRIME, CE SONT DONC DE VERITABLES MESURES GENERALES QUI DOIVENT ETRE MISES EN PLACE :
- Augmenter la valeur du point à 10 €
- Embaucher du personnel en CDI et remplacer tous les départs.
- Porter le salaire minimum professionnel 2 000 € brut
- Attribuer une prime de 300 € pour tous
- Mettre en place une classification qui permette un véritable déroulement de carrière, la reconnaissance des qualifications et des diplômes.

LA SECURITE SOCIALE EST EN DANGER, nos emplois sont en danger, nous avons TOUS de bonnes raisons d’être indignés, de nous organiser et de poursuivre l’action le 19 mars 2019 !

Le 19 mars, montrons au gouvernement, à notre ministère, à l’UCANSS que nous ne sommes pas dupes et qu’ils ne nous diviseront pas.


TRACT


AFFICHE


Le communiqué commun


17,4% au niveau national, taux de grévistes en région : le 19/3/2019

Ile-de-France 10,1
Grand-Est 15,0
Nouvelle-Aquitaine 19,0
Auvergne-Rhône-Alpes 24,7
Normandie 16,3
Bourgogne-Franche-Comté 20,0
Bretagne 15,3
Centre-Val-de-Loire 15,8
Corse 14,4
Occitanie 25,2
Pays-de-la-Loire 13,3
Hauts-de-France 17,8
Provence-Alpes-Côte-d’Azur 27,8
Outre Mer 2,8


Alors que 24% des salariés était en grève ce mardi, 29 janvier 2019, plus de 200 salariés étaient rassemblés devant le ministère pour soutenir la délégation.
Il a fallu plus d’une heure pour avoir une réponse d’une possible entrevue au ministère et une heure supplémentaire pour avoir la confirmation de cette entrevue ! Quel mépris !

La délégation 2 par OS a été reçus par la sous directrice de la Sécurité sociale et un conseiller fraichement arrivé depuis une semaine.

Rien en 2019 pour l’augmentation de la valeur du point.

Concernant la classification, il a été précisé « qu’il y aura des moyens » dans le cadre de la RMPP, dorénavant pluriannuelle (jusqu’en 2022).
Nous devrions donc avoir connaissance du taux d‘ici fin janvier.
Quant à la prime, le ministère avait besoin d’un temps d’étude mais une réponse claire sera transmise, toujours fin janvier, directement aux organisations syndicales.

Face à ces réponses bien éloignées de nos revendications, les Fédérations ont décidé de se revoir le 6 Février prochain pour décider des suites à donner au mouvement.

On lâche rien !!! La Cgt déjà mobilisée à l’appel confédéral sur l’action du 5 février 2019.

23,9% au niveau national, taux de grévistes en région : le 29/01/2019
Ile-de-France : 14.5
Grand-Est  : 25.5
Nouvelle-Aquitaine : 28.2
Auvergne-Rhône-Alpes : 32.0
Normandie  : 17.2
Bourgogne-Franche-Comté  : 25.2
Bretagne : 32.9
Centre-Val-de-Loire : 21.7
Corse  : 15.2
Occitanie : 31.2
Pays-de-la-Loire : 26.3
Hauts-de-France  : 26.2
Provence-Alpes-Côte-d’Azur  : 23.7
Outre Mer  : 20.5
Total  : 23.9%


Les fédérations CGT/FO/CFDT/SUD/CFTC/CGC
de manière unitaire réunies en intersyndicales
appellent à la grève le 29 janvier 2019

Avec 30% de grévistes et des rassemblements partout sur le territoire les salariés de la sécu le 18 décembre, ont porter des revendications claires et précisent sur l’augmentation de la valeur du point et l’attribution d’une prime socialisée

Force est de constaté avec quel mépris de l’UCANSS et le Comex traite les salariés, face aux revendications légitimes des salariés de sécu… A ce jours toujours aucune proposition...

Rien sur les salaires, rien sur la prime, le 29 janvier 2019 avec les fédérations en intersyndicales CGT/FO/CFDT/CFTC/CGC continuons la mobilisation et mettons la pression pour obtenir des augmentations des salaires et ensemble desserrons la pression salariale du ministère Marconien...

Diffusion de matériel du collectif Sécu aux syndicats

A la SECU...On lâche rien… On continu….


Le Tract : Action du 29 janvier 2019


L’Affiche : Action du 29 janvier 2019


Communiqué Intersyndicale CGT/FO/CFDT/SUD/CFTC/CGC



A la SECU le 18 décembre 2018, Grève et mobilisation

30% de grévistes ce 18 décembre 2018 à la Secu


Taux de grévistes en région : le 18/12/2018
Ile-de-France : 17.7
Grand-Est  : 27.2
Nouvelle-Aquitaine : 34.6
Auvergne-Rhône-Alpes : 37.0
Normandie  : 24.4
Bourgogne-Franche-Comté  : 29.8
Bretagne : 36.6
Centre-Val-de-Loire : 24.1
Corse  : 5.4
Occitanie : 40.3
Pays-de-la-Loire : 31.3
Hauts-de-France  : 31.7
Provence-Alpes-Côte-d’Azur  : 43.6
Outre Mer  : 20.5
Total  : 29.9%

Diffusion de matériel du collectif Sécu aux syndicats

RPN du 18 décembre 2018 sur les mesures salariale dans la SECU… RIEN pour l’instant...

Alors que des centaines de milliers de salariés employé(e)s et cadres sont en grève l’employeur affiche face aux fins de mois difficiles, aux conditions de travail dégradées, aux suppressions massives d’emploi un mépris obligeant certaine fédération à quitter la salle… (lire communiqué FNPOS ci-dessous…)

Il est impossible d’en rester là, c’est pourquoi l’intersyndicale à décider de ce revoir très rapidement afin d’envisager ensemble les suites à donner...

"Le Directeur de l’UCANSS annonce, qu’il n’a pas de lettre de cadrage pour 2019.
Il avise les fédération que le COMEX étudie la faisabilité et "l’opportunité" d’une prime de fin d’année. Macron est-il passé par là !
Devant un tel mépris face aux salariés et un dialogue social rompu, les Fédérations CGT, FO et CFTC quittent la séance."


Depuis plusieurs mois, les Fédérations CGT, FO, CFTC, SUD et CFE-CGC, se retrouvent en intersyndicale et partagent le même constat : les personnels n’en peuvent plus.

Les conditions de travail se dégradent, les budgets et les effectifs se réduisent de COG en COG, gouvernement et patronat, avancent d’un même pas pour en finir avec la Sécurité Sociale.

Le 4 octobre 2018, les Fédérations ont rencontré le Ministère pour demander des moyens supplémentaires.

Aujourd’hui, des négociations sur la classification s’ouvrent.
De plus, une Réunion Paritaire Nationale doit avoir lieu sur les salaires le 18 décembre.

En grève et mobilisation dans toutes les caisses de sécurité sociale le 18 décembre 2018 pour peser de tout notre poids afin d’obtenir les moyens nécessaires à notre mission de service public (effectifs, salaires, classification….).

Ensemble les Fédérations CGT, FO, SUD, CFTC, et CFE-CGC, décident de faire, du 18 décembre, une grande journée de grève.

Le rapport de force, ne peut se construire qu’avec le personnel et ne passera que par la mobilisation des salariés pour que tous ensemble, dans l’unité la plus large possible, nous puissions gagner sur les revendications

Pour ce faire des documents en Inter-Syndicale seront à disposition...
- Une note explicative à l’attention des syndicats de la Sécu, envoyé par vos fédérations respectives.
- Une pétition à destination du personnel, à faire signer et à retourner à la Fédération CGT des organismes sociaux avant le 11 décembre.
- un 4 pages.
- un flyer.


La pétition


L’affiche


Le tract de la Fédération


Le tract (4 pages)


Le Flyer