VIRAGE HUMAIN

Accueil > Un Choix de Société > Le SMIC va augmenter en 2018

Le SMIC va augmenter en 2018

vendredi 15 décembre 2017, par Lolo

Le salaire minimum va augmenter de 1,24% au 1er janvier 2018.

Ce qui fait 285 euros net par an, soit une augmentation de près de 24 euros par mois.

Il ne s’agit toutefois pas d’un coup de pouce du gouvernement mais d’un réajustement face à l’inflation et d’un premier effet des baisses des cotisations salariales.

Cette augmentation devrait avoir un impact sur la fiche de paie d’environ un salarié français sur dix, si la tendance de ces dernières années se poursuit.

Selon une étude publiée, en 2016, 1,65 million de personnes ont bénéficié de la hausse du SMIC de 0,9 %, représentant 10,6 % des salariés.

Au 1er janvier, le niveau du SMIC net va être également impacté par deux autres évolutions qui vont concerner tous les salariés.

La première est une baisse de 2,2 points des cotisations salarié : 1,45 point de cotisation d’assurance-chômage et 0,75 point de cotisation d’assurance-maladie.
La seconde est la hausse de 1,7 % de la CSG.

Au final, les salariés payés au salaire minimum légal verront donc leur rémunération nette progresser de quelque 20 euros.

Cette revalorisation de 2018 pourrait être la dernière avec la formule actuelle.

La commission d’experts consultée chaque année a préconisé la suppression partielle ou totale de l’indexation.
Le gouvernement réfléchit très sérieusement à la suppression de la partie SHBOE de la formule légale de revalorisation.
Seule serait conservée la référence à l’inflation.

Encore une fois, n’est pas coutume, le gouvernement veut s’attaquer au pouvoir d’achat des salariés, dont les salaires sont jugés trop élevés par nos voisins européens...

Baisser les salaires une idéologie patronale et financière portée par le Président des Riches et son gouvernement.
Alors que dans le même temps le Président des Riches veut exonérer les très haut salaires pour faire venir les traders anglais suite au Brexit "chercher l’erreur"...

Et bien non pas d’erreur, mais bien une politique idéologique et financière mener par le PREDIDENT des RICHES.

"Faites toujours plus payer les pauvres, car ils sont plus nombreux, et ils sont habitué à vivre chichement, contrairement aux riches..."