VIRAGE HUMAIN

Accueil > + De Social > La protection sociale > Sans conscience de classe - La fracture sociale s’élargie....

Sans conscience de classe - La fracture sociale s’élargie....

vendredi 5 janvier 2018, par Lolo

Des riches de plus en plus riches. Des pauvres de plus en plus pauvres…
Entre les deux, une "classe moyenne" tenaillée par la peur du déclassement.
Les Français ont la conviction de s’appauvrir.

La faible augmentation de leurs revenus, de leurs pensions quand elle a lieu est rapidement rattrapée par la hausse des taxes diverses, des prix de l’énergie, des loyers, de celle des denrées alimentaires...

La crainte d’un déclassement social radical est anxiogène.

Aucun Français, exception faite des très riches ne se sent à l’abri.

Faciliter les licenciements, diminuer le montant des rémunérations, des pensions et augmenter l’âge de départ à la retraite sont des moyens capitalistes pour mieux asservir la classe laborieuse et prendre leur revanche sur le CNR.

Le problème n’est pas le nombre de chômeurs qui ne diminue pas, mais bien de savoir comment ne pas les rémunérer, car tout l’enjeux du capital, c’est de mettre tous ces fainéants de travailleur aux travaux forcés pour une misère par mois.

L’enjeux c’est bien le montant de la rémunération et non le nombre de chômeurs.

Voila pourquoi Macron par le biais des ordonnances libère l’entreprise pour qu’elle foutent les plus de 45 ans à la porte afin que leurs confrères puissent les réembaucher pour un salaire de la peur, de précarité bref de misère...

La pauvreté est en pleine forme !

Entre les restos du cœur, le secours populaire ou catholique, c’est des millions de bénéficiaires par an et cela augmente d’année en année.

Le nombre de pauvre qui survit avec moins de 1.000€ par mois pour une personne seule augmente pour atteindre le chiffre de 10 millions soit plus de 16% de la population.

Dans le même temps en 2013, 27% des Français ont renoncé à des soins faute d’argent.

Vous ne vous réveillez pas tous les matins en vous demandant à quelle classe sociale vous appartenez, et bien les riches si, car pour eux la classe sociale c’est un combat :

Le milliardaire américain Warren Buffett a déclaré il y a quelques années, qu’il existait "bel et bien une guerre des classes mais c’est ma classe, la classe des riches qui fait la guerre et c’est nous qui gagnons".

Et en effet, de l’autre côté de l’échelle sociale... Pour les riches tout va bien et ils ne cessent de prospérer.

Les 500 première fortune de France possédaient 330 milliards € en 2013, soit 16% du PIB et leur fortune a augmenté en 2014 de 25% sur un an merci Sarko... Depuis Hollande c’est le Pérou et la culbute financière... alors 2018 ce sera l’apothéose grâce à Macron...